Archives pour la catégorie Belgique

L’Entre d’Eux, un restaurant gourmand à découvrir de toute urgence

Situé à la limite entre Pont-à-Celles et Gouy-lez-Piéton, l’Entre d’Eux est ouvert depuis mars 2017. Les propriétaires, Caroline Druine et Alexandre Godart, ont déjà un beau parcours dans la gastronomie et le service en salle. Ce sont des natifs de l’entité, et lorsque c’est possible, ils font la part belle aux produits régionaux. La lecture de leur carte, qui m’avait été fournie par l’un de leurs fournisseurs en vins, m’a immédiatement mis l’eau à la bouche, et l’occasion s’est rapidement présentée de venir les rencontrer et découvrir leur cadre et leur cuisine.

Pour composer notre menu entrée-plat-dessert, nous devions choisir parmi les propositions classées en « première assiette », « deuxième assiette » et « gourmandises ». Le choix est varié, les ingrédients sont bien décrits, la carte est limpide. Celle des vins est très française, j’ai donc choisi le seul blanc italien disponible.

Pour débuter, un saumon Gravlax/Guacamole printanier :

IMG_20170511_194816

et un Oeuf poché/Mousseline de pomme de terre/King crabe et petits légumes :

IMG_20170511_194832

Ensuite, un Carré d’agneau/Réduction au thym/Gnocchi maison/Salsifis et carottes fanes :

IMG_20170511_203128

et du Sandre/Tombée d’épinards/Sauce fine champagne/Tagliatelles fraîches et artichauts poivrade :

IMG_20170511_203142

Enfin, pour clore, la Gaufre citron meringué façon « Entre d’Eux » :

IMG_20170511_205815

et un Sabayon maison/Glace vanille :

IMG_20170511_205803

On ne va pas tourner autour du pot, c’était d’un excellent niveau. Aucun défaut dans les ingrédients, les assaisonnements étaient parfaits, seule la présentation du carré d’agneau était un peu brouillon. Les quantités sont honnêtes, ni trop ni trop peu. Mention spéciale à la présentation du Sandre, à la finesse de l’Agneau, à la délicatesse du Sabayon et à la magie de la Gaufre citron meringué.

Le menu entrée+plat+dessert est à 34€, raison pour laquelle mon titre indique « à découvrir de toute urgence ». La carte change toutes les 4 à 6 semaines.

Le vin qui accompagnait ces plats était un Cocci Grifoni Colle Vecchio Offida Pecorino 2014 : vin équilibré, rond et gras, avec une belle amertume en finale, sur des arômes de miel et d’abricot.

Quant au service en salle, il était décontracté et sympathique, mais précis.

L’Entre d’Eux
Caroline Druine & Alexandre Godart
Rue Saint-Antoine 84, 6230 Pont-à-Celles
Tél : 071/95 76 68
www.lentredeuxpac.be

Un nouvel acteur dans le monde de la livraison de vins par internet

Je me pose souvent la question de l’intérêt de se faire livrer du vin par internet. J’habite à Luttre et je dispose à 30km à la ronde de cavistes intéressants. Pourquoi donc m’embarquer dans une livraison par internet qui va me coûter de l’argent, et pour laquelle je risque de rater le livreur, ce qui m’obligera à reprendre rendez-vous ou à me déplacer jusqu’à la poste dont les heures d’ouverture ne sont pas très flexibles ?

Je ne me suis pas posé ces questions mardi dernier lorsque j’ai commandé chez Start2Taste : tout d’abord la livraison était gratuite à partir de 35€ d’achat. 35€ c’est 6 bouteilles à 6€, autant dire le minimum syndical lorsqu’on commande sur internet.

Ensuite Dimitri (le patron de Start2Taste que j’ai rencontré lundi dernier, mais cela fera l’objet d’un autre article) m’a certifié que si je commandais mardi, la livraison partirait mercredi, et je la recevrais jeudi. Et bien c’est ce qu’on va voir.

Mardi je commande 12 bouteilles de Res Fortes (6  blancs, 6 rouges). Le jour même j’ai un message de DPD m’indiquant la prise en charge de la commande. Mercredi le même DPD m’indique que le colis est arrivé au dépôt de Courcelles, et jeudi je reçois le colis à la maison. Mieux : je n’étais évidemment pas présent lorsque le livreur s’est présenté, il a alors déposé le colis au Delhaize de Pont-à-Celles, ouvert tous les jours jusque 19h.

J’oubliais, la troisième raison pour laquelle j’ai commandé sur internet : Start2Taste dispose d’un catalogue vraiment intéressant, mais il me serait difficile de me rendre régulièrement chez ce caviste, il est situé à Waregem, à 120km de Luttre.

Si le cœur vous en dit, n’hésitez pas à lui rendre une petite visite le week-end des 3 et 4 décembre 2016 lors de sa journée « portes ouvertes » : il est hyper sympathique et vous rencontrerez des vignerons ou winemakers talentueux.

start2tasteStart2Taste (Dimitri Bonte) : 0476 41 77 41 / info@start2taste.be

 

 

Ma terrasse « coup de coeur » de l’été 2016

Les derniers jours d’août ont été propices à la recherche d’un restaurant disposant d’une terrasse ensoleillée. Mais gare aux fausses terrasses, enclavées entre les poubelles et la circulation routière. On analyse donc fiévreusement les galeries photos disponibles, à l’affut de l’indice qui ferait pencher la balance du mauvais côté. Et puis on tombe sur ceci à Lustin :

fap1On est vendredi 12h, et on se dit que pour samedi 19h c’est cuit (les prévisions de beau temps se succèdent depuis une semaine). On appelle quand même, tremblant et suant : « Une table pour demain soir 19h ? Un instant je vérifie … oui c’est possible. Oui, je vous confirme que vous serez installés sur la terrasse visible sur notre galerie photo ». Pas possible …

Et puis le lendemain arrive, on se présente au restaurant « La Fête au Palais », on nous dirige vers LA terrasse, et nos 4 mâchoires se dévissent de surprise : c’est terriblement plus beau et impressionnant que sur la photo du site !

IMG_20160827_192433Côté carte et boissons : aucune déception. Je mentionnerai simplement qu’après une balade sous un soleil de plomb qui s’était terminée à côté de la Brasserie du Bocq, nous avions déjà un taux d’alcool suffisant pour éviter l’apéritif. Nous nous sommes donc rabattus sur les cocktails sans alcool : tout simplement parfaits !

IMG_20160827_192918Voici les coordonnées de « La Fête au Palais » :

  • Rue du Belvédère 1, 5170 Lustin
  • Réservations uniquement par téléphone au 081 / 35 04 05
  • Mail : info@lafeteaupalais.be
  • Site web

Les meilleures carbonnades flamandes de Bruxelles …

… si pas de Belgique, au minimum. J’ai vidé mon assiette et le patron n’avait pas lésiné sur la quantité. J’ai savouré chaque bouchée, la viande fondait en bouche (« elle a mijoté deux jours »), la sauce avait été concoctée avec une bière du magasin – quel idiot j’ai oublié de demander laquelle ! Car en entrant dans ce que je pensais être une brasserie, je me suis retrouvé dans une boutique de bières belges, avec au fond quelques tables. Laurent m’avait dit : « on va dans un petit truc qui fait des carbonnades deux fois par semaine, mais il faut réserver il n’y en a pas pour tout le monde ». J’ai compris pourquoi !

Alors l’adresse : « Beer Mania« , Chaussée de Wavre 174, 1050 Bruxelles. Et rayon bières, il y en a. J’ai goûté celle brassée par le patron, la « Mea Culpa » avec son verre assez original. Ensuite j’ai demandé une ambrée à 6-7°, et j’ai reçu une délicieuse Bornem. Pour ceux qui ne veulent pas rouler jusqu’en Flandre occidentale, il y a même de la Westvleteren 12.

Aux Trois Petits Points à Presles

En prélude à la Saint-Valentin, que j’évite au maximum car voilà c’est comme çà je n’aime pas faire le mouton, nous sommes allés aux Trois Petits Points (rue de Fosses 54B, 6250 Presles), restaurant conseillé par des amis connaisseurs.

La salle n’est pas très chaleureuse point de vue décoration, mais c’est compensé par un service aux petits soins. Cuisine très intéressante, on sent une volonté de recherche et le souci du détail dans le choix des ingrédients. Les assaisonnements sont parfaits et la présentation des assiettes soignée.

Je n’ai pas eu le temps de photographier le dessert, j’ai toujours du mal à me concentrer quand on me sert cette partie du repas. Mais je me rappelle des termes « crème brûlée », « glace caramel au beurre salé », et « chantilly au Mascarpone et sirop d’érable » …

Petit regret pour les vins du forfait : 1 verre de blanc dont la bouteille coûte 5,5€, et un verre de rouge dont la bouteille coûte 8,5€ (pris de vente au particulier), le tout pour 17€ … A ce prix-là j’attends des vins d’une gamme supérieure, et au moins une proposition de vin pour le dessert.

En guise de souvenir, nous avons reçu un petit godet de beurre aux truffes …

Si vous avez peur d’avoir froid, demandez la petite table près de l’entrée des cuisines, elle côtoie un radiateur qui m’a laissé d’excellents souvenirs.

Les vins de la vallée du Geer

La production de vins belges ne cesse d’augmenter, et les excellentes notes reçues par quelques vins emblématiques donnent envie à certains de planter de la vigne et de s’essayer à la vinification. Mais saviez-vous que la vinification ne se limite pas aux raisins ? Il est tout à fait possible (et étymologiquement correct) de faire du vin de fraise ou de rhubarbe …

J’ai rencontré Alex Princen lors du salon « Saveurs et Métiers » à Namur. Alex est producteur de fruits dans la vallée du Geer. Un jour, suite à une panne de frigos, Alex s’est lancé dans la production de vins de fruits. J’imagine que ses fruits commençaient à fermenter ce qui, tout compte fait, correspond à la première étape de l’élaboration d’un vin, qu’il soit de raisin ou non : fermentation, levurage, élevage.

vins_vallee_geer

Le résultat est tout à fait convaincant. J’ai goûté le vin de rhubarbe et celui de fraise. A l’aveugle, le vin de rhubarbe pourrait confondre de fins connaisseurs du vin de raisin : seule l’impression de goûter quelque chose d’inconnu pourrait vous inciter à la prudence avant de sortir telle ou telle appellation. Le vin titre 15°, et sa légère sucrosité le réserve au foie gras et aux desserts.

Le nez du vin de fraise est tout simplement magique et me ramène en enfance aussi sec. Alex s’est échappé de son stand quelques secondes pour me ramener un morceau de Herve : l’alliance improbable du vin de fraise et du Herve légèrement piquant. Le pire, c’est que ça marche !

N’hésitez pas à lui rendre visite à Sluizen, à la frontière du Limbourg et de la Province de Liège : Vinave 38,  3700 Sluizen.

Contact : alexprincen@gmail.com.

Arnaque aux fromages dans les marchés de Noël

Vous avez, comme moi, fréquenté l’un ou l’autre marché de Noël de notre pays ? Avec ses petits chalets de bois qui vous proposent bières, vins, tartiflettes (« la vraie tartiflette », celle aux herbes de Provence …), articles cadeaux issus de l’artisanat (probablement chinois), et fromages … Aaah, le fromage : denrée particulièrement appréciée de mes papilles. Et lorsque les noms « Morbier », « Comté » et surtout « Beaufort » s’affichent en lettre de craie sur ardoise noire, mon estomac ne fait qu’un tour. Heureusement, j’ai aussi les yeux bien aiguisés et j’ai de suite remarqué le prix astronomique auquel sont vendus ces fromages : 49,90€ le kg … La première fois, on se dit qu’il s’agit de fabrication artisanale, vendue en direct par le producteur local, bref on essaye de justifier intérieurement le prix insensé auquel on s’apprête à acheter la denrée. La chance a voulu que je venais de finir une assiette (en plastique) de tartiflette (la « véritable » aux herbes de Provence …), et mon estomac n’était pas en manque. L’histoire aurait pu s’arrêter là, mais figurez-vous que la semaine suivante je me trouvais au salon du vin et de la gastronomie à Namur : j’y ai retrouvé la même échoppe (mêmes fromages, mêmes prix), sauf le préposé qui avait un accent verviétois très prononcé. Plus fort : ce dimanche je me trouvais au marché d’Anvers. Même échoppe, mêmes fromages, mêmes prix.

Anvers-Arnaque-Fromage
Marché de Noël à Anvers

et le zoom au milieu de la photo :

Anvers-Arnaque-Fromage-Detail
Oui, 49,90€ le kg …

Croyez-moi, il y a moyen de trouver d’excellents Comté ou Morbier à 25,00€ le kg.

La Belgique une fois

Titre bizarre, n’est-il pas ?

Vous avez toujours rêvé de recevoir quelques bières belges spéciales chez vous, tous les mois, juste pour goûter, sans devoir lever le petit doigt ? Et bien c’est possible sur le site « La Belgique une fois » ! Le choix est immense parmi les bières belges d’abbaye, bières trappistes, bières belges spéciales, microbrasseries, bières artisanales … Différentes formules d’abonnement existent, à tous les prix. Le site vous guide pour vous proposer des bières en rapport avec vos goûts.

logolbuf

J’ai testé le produit, et surtout la livraison. Combien de bouteilles brisées à l’arrivée ? aucune ! Le carton est solide, le système d’arrimage des bouteilles est bien pensé. Et je ne vous parle pas du plaisir de découvrir de nouvelles saveurs chaque mois.